XVII EDITION

LAURÉAT 2018

1 vainqueur :

Sacha Loiseau, polytechnicien et astrophysicien, créateur de la société Mauna Kea Technologies, cotée sur Euronext, a transposé certaines techniques d’observation astronomique à la microscopie in vivo (ou endomicroscopie).

Il est co-inventeur du Cellvizio, microscope ultra miniaturisé, destiné à être utilisé en temps réel par les médecins et les chirurgiens et qui permet de faire des images microscopique des tissus humains pour améliorer la santé des patients.

Ce nouveau type de microscope fonctionne à partir d’un balayage laser extrêmement précis dans un ensemble de dizaines de milliers de fibres optiques combiné à un traitement d’images extrêmement poussé qui permet d’aboutir à des vidéos microscopiques en temps réel.

Cellvizio est une plateforme d’imagerie médicale révolutionnaire qui permet aux médecins et aux chirurgiens de visualiser les couches supérieures des tissus au niveau microscopique, en effectuant des découpes virtuelles des tissus, et les aide à différencier un tissu bénin d’un tissu malin en temps réel, et sans avoir à effectuer de prélèvement.

L’impact du Cellvizio sur le patient et le système de santé est très important :

  • d’une part, il est prouvé qu’il améliore la précision diagnostique,
  • d’autre part, il permet d’éviter des procédures inutiles d’endoscopie ou de chirurgie.
Sacha Loiseau et son équipe ont ainsi permis au microscope, et même au laboratoire, de rentrer dans le corps du patient. Véritable travail d’équipe, cette invention provient principalement de l’identification d’un besoin : voir au niveau microscopique pour faire un diagnostic du cancer. C’est le fruit d’une réflexion, de longues discussions avec des dizaines de médecins et de chirurgiens qui a permis d’identifier ce besoin absolument clé pour la médecine et la chirurgie du futur.

Un conseil que je pourrais donner aux jeunes inventeurs :

« c’est d’abord de suivre sa passion. Il faut absolument avoir le feu sacré pour pouvoir aboutir à une telle innovation, il ne faut pas lâcher prise… ou plutôt il faut peut-être lâcher prise sur certaines choses et ne jamais abandonner sur d’autres.

Il faut savoir s’entourer de gens plus talentueux que soi et qui permettent de surmonter en équipe les très nombreux obstacles sur le chemin de l’innovation dans le secteur médical »

« Je suis très honoré de recevoir ce prix tout particulièrement parce qu’être ingénieur, inventeur et entrepreneur ce n’est pas une sinécure ! Il ne faut pas faire croire à tout le monde que c’est tous les jours facile. Il y a de grandes joies et des moments terribles aussi. La résilience est essentielle. On parle beaucoup de l’importance de l’échec mais mais soyons honnêtes, l’échec ce n’est pas si bien que ça, et il ne faudrait pas, en France, aboutir à une sorte de culte de l’échec : réussir, c’est mieux !

En France aujourd’hui, on n’arrive pas à créer de grands champions mondiaux : nous sommes un eldorado de la création d’entreprises mais nous ne savons pas les faire grandir suffisamment. Il faut plus d’investissements pour y arriver et aussi plus de rêves de grandeur: rêver d’être un jour Google ou Intuitive Surgical, c’est mieux que rêver de se faire racheter par eux ! »

Site internet www.maunakeatech.com
Chaîne Youtube : www.youtube.com/MaunakeaTech
Facebook : www.facebook.com/maunakeatech 
Twitter : @maunakeatech
Linkedin : MaunaKeaTech

3 finalistes

Patrick Duvaut

Directeur de l’innovation de l’Institut Mines-Télécom, est l’inventeur de plusieurs brevets essentiels dans le domaine des  télécoms. Il est au coeur d’innovations au service des  moteurs de la transformation digitale actuelle.

Jean-Christophe Giron

Inventeur du vitrage intelligent. Il est aussi à l’initiative des vitrages électrochromes pour SageGlass Groupe Saint- Gobain.

Jacques Souquet

Inventeur d’une sonde acoustique transoesophagienne, d’un  échographe portable et ultrarapide. Titulaire de 10 brevets dans le domaine de l’imagerie acoustique, est le fondateur de SuperSonic  Imagine

Prix Spécial 2018

Wafa Skalli

Wafa Skalli, Ingénieure Arts et Métiers, est fondatrice et Directrice scientifique de l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak.

Elle a combiné ses compétences mécaniques d’ingénieure au domaine médical, et plus particulièrement aux pathologies liées au squelette,  avec celles du Professeur Jean Dubousset, chirurgien orthopédiste, et du Professeur CHARPAK, qui a développé la radiographie  numérique par balayage (rayons X), à faible dose d’irradiation.

Elle a, avec son équipe, mis au point et développé un ensemble informatique d’exploitation de ces données afin de modéliser le squelette humain, et conçu un système permettant aux médecins et chirurgiens une analyse en 3D du squelette, en station debout, et à  faible dose d’irradiation.

Cette innovation est développée industriellement et commercialisée en France par la société EOS IMAGING. Deux cent cinquante centres  hospitaliers en sont équipés, plus un million d’examens sont réalisés chaque année…

Ses recherches ont ouvert également la voie à un large champ d’applications en biomécanique, dans les domaines du sport, de l’ergonomie  ou des transports.

A l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak nous avons une devise commune « Mieux comprendre pour mieux innover au service du patient et la société ». Nous sommes chercheurs, et c’est une recherche pour l’innovation parce qu’aux Arts et Métiers nous cultivons le bon dosage entre le pragmatisme et rigueur. Nous avons envie de faire des choses qui au final, aboutissent à des réalisations concrètes.

Mon conseil aux jeunes générations :

« Pour qu’un rêve se réalise il faut d’abord avoir la capacité de rêver … et de la persévérance! » Osez y aller et ne vous arrêtez pas à la première difficulté. Parce que des difficultés, il y en a c’est certain, mais quel plaisir une fois que vous les aurez surmontées, … de voir que finalement ça marche et que c’est possible ! pour les filles comme pour les garçons, osez aller vers des études d’ingénieurs, qui ouvrent vers des métiers passionnants, et osez prendre des risques. « Même pas peur, et si je tombe je me relève».

Recevoir notre actualité

Share This