Le Prix Marius Lavet est décerné à Pierre Gandel et ses 35 ans d’innovation dans l’électromagnétisme
au service de l’industrie.

Parmi les quatre finalistes (Pierre Gandel, Alain Méthivier, Bertin Nahun et Joseph Puzo), le jury a choisi de récompenser Pierre Gandel, co-fondateur de Moving Magnet Technologies, société de recherche en électromagnétisme et mécatronique, pour son concept d’innovation diffusé à grande échelle sous licence dans l’industrie, notamment automobile et aérospatiale. MMT, qui fait maintenant partie du groupe Sonceboz, conçoit des actionneurs, moteurs et capteurs électromagnétiques, permettant de faire fonctionner nombre d’appareils et de pièces, tels que les phares automobiles tournants, les rasoirs électriques ou les appareils médicaux.

Pierre Gandel est mentionné dans une trentaine de brevets (dont 13 en son nom), déposés par MMT et diffusés dans l’industrie via plus de 80 licences auprès de grands équipementiers internationaux.

Article à lire sur  www.dimension-ingenieur.com

Share This